Cancer du poumon

Cancer du poumon: les alvéoles pulmonaires.

Le poumon est l’organe de la respiration et se sont au niveau des alvéoles pulmonaires que se font les échanges gazeux; captation de l’oxygène et l’élimination d’eau et de gaz carbonique. Pour l’être humain, la vie et la mort sont intégrées en termes d’oxygène. Pour absorber l’oxygène, il me faut des cellules particulières, des alvéoles pulmonaires.

Son sens biologique:

Pourquoi le cerveau donnerait-il l’ordre de fabriquer de la masse au niveau des alvéoles pulmonaires? Quand l’individu fait face à une angoisse panique de mort: la mort est en moi, imminente. Et pour le cerveau, tu as peur de mourir, dans son représenté, c’est que tu n’a pas assez de cellules pour capter le peu d’oxygène ambiant. Le cerveau donne la commande de  faire proliférer des cellules alvéolaires qui a l’aspect « radiologiquement » décrit de « taches rondes aux poumons ». Le corps répond biologiquement en fabriquant plus cellules alvéolaire pour le besoin d’intégrer le plus possible en l’oxygène de l’air inspiré. Cette angoisse panique de mort concerne des situations très concrètes et surtout très vitales

Exemple: Ce cancer arrive souvent après l’annonce d’un cancer, choc occasionné par un diagnostic au pronostic sombre.

De plus, puisque le cerveau, l’autre n’existe pas car le cerveau ne peut agir que sur sa biologie; si un individu a une angoisse de peur panique que son enfant meurt, il fera un cancer du poumon, comme si c’était lui. La neuropsychologie démontre par les IRM comment les synapses des neurones agit exactement de la même façon; que le mouvement soit fait par le sujet ou que le mouvement soit fait par l’autre, le cerveau répond de la même façon. Si le cerveau crée une image intérieur d’angoisse de panique de mort, le cerveau répond, et ce même, si ce n’est pas son corps qui est concerné.

voir ce vidéo:

http://www.neuropsychologie.fr/index.php?/page/media.html/_/neurosciences/les-neurones-miroirs-r93

Une fois la situation résolut ou dépassé, le cerveau corrige et permet à la personne de se transformer.  Le cerveau donnera l’ordre de réduire la masse en envoyant des mycobactéries et/ou les champignons ou la masse s’enkystera.

En physique quantique, il est aussi démontré que pour le cerveau le temps n’existe pas.  Ce qui est arrivé il y a 100 ans, est encore aussi présent, si une situation n’a pas été pacifiée.  Ce qui confirme clairement que nous portons tous en nous, les mémoires de plusieurs générations.

Ce travail sur soi peut permettre de goûter aux qualités de notre essence profonde: c’est-à-dire joie, sécurité intérieure, confiance en tout ce qui est, amour, paix, calme, liberté, etc……

A propos balthazardmaried

L'autre c'est moi!
Cet article a été publié dans Déprogrammation biologique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s